jardin de mémoire, Marjorie Méa

Du 2 Juillet au 15 Aôut 2020 

Marjorie Méa, dessins et installation.


Le temps du dessin est un temps en mouvement, il s’articule au présent pour restituer l’expérience du souvenir de la promenade passée dont la forme future est projetée.

Le geste dessiné est lent, il s’agit d’éprouver ce temps du présent, de digérer à mesure le cheminement sur l’espace de la page. Le corps entier dessine. Jardin de mémoire expérimente le souvenir de ce qui ne sera pas souvenu et lui donne forme avant qu’il ne disparaisse.


jardin de mémoire, part I, 2020 70×100, encre et graphite sur papier


C'est une photo de famille ©Madame Pemerle, trace d'un souvenir réel; c'est une édition de La Conserverie, image d'un dire développé et exposé. Posée sur ma table, vernaculaire par deux fois, elle me devient matériaux. Par le geste du pli, du dépli, du repli, j'accède à la mémoire de mon souvenir conservé là, dans l'image de l'autre.

mémoire en pli, image 11F-D0784HD ©Laconserverie ©Madame Pemerle


"... L'art ne consiste pas en entités matérielles mais en relations entre les personnes et les composantes de leur environnement ..."

© 2020 par l'association  L'INSU 

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now